Ce Sms qui confirme le complot contre Ousmane Sonko (Aida Mbodj)

L’accusation de viols répétés et menaces de mort à l’encontre d’Ousmane Sonko a pour objectif de le discréditer. Mais pas de l’emprisonner. La révélation sort de la bouche du député Aida Mbodj, invitée ce dimanche de l’émission Grand Jury.

L’avocate du leader de Pastef au sein de la Commission ad hoc relève la fuite d’un Sms donnant une esquisse du plan. “DSK, on va le traîner dans la boue mais pas de condamnation parce que ça va chauffer le pays”, a-t-on envoyé par mégarde à l’un des avocats de Sonko.

En passe d’être candidat à la présidentielle de 2012 en France, DSK ou Dominique Strauss-Kahn a été mis en cause, en 2011, dans le cadre d’une accusation d’agression sexuelle à New York. Il a été contraint de démissionner de la tête du FMI avant de bénéficier d’un non-lieu au pénal. Il y a eu finalement un accord moyennant un versement de plus d’un million de dollars à la plaignante Nafissatou Diallo.

Une telle thèse conforte les partisans de Sonko depuis l’éclatement de cette affaire.

D’ailleurs, les députés Moustapha Guirassy et Cheikh Bamba Dieye ont démissionné de cette commission chargée d’examiner la levée de l’immunité parlementaire de l’ex Inspecteur des Impôts. Lequel ne compte pas à la convocation à l’hémicycle lundi.

“Il a raison de ne pas d’autant que la procédure est bâclée. L’Assemblée nationale étant utilisée comme faire-valoir. On ne va pas légitimer cette mascarade”, a pesté l’ancienne ministre sous Wade au cours de l’émission Grand Jury (Rfm).

Sur le même sujet

Leave a Comment