Karim Wade : “Macky Sall n’a qu’une seule idée : se maintenir au pouvoir par tous les moyens”

Le fils de l’ancien président Abdoulaye Wade a mis son grain de sel dans l’affaire de viols répétés avec menaces de mort qui oppose le député Ousmane Sonko à la masseuse Adji Sarr. “Depuis le lieu de mon exil forcé qui m’est imposé arbitrairement par Macky Sall, j’exprime ma consternation et mon indignation face à la situation tragique dans laquelle notre pays est plongé par la folie meurtrière d’un régime aux abois. C’est l’ensemble du territoire qui est aujourd’hui secoué par cette tempête que souffle le pouvoir. Je condamne avec…

Lire

“La Police traque Aliou Sané” (Y’en a Marre)

Le mouvement Y’en a Marre a fait part de son étonnement – depuis la nuit samedi au dimanche, des policiers en civil tournent autour de leur coordonateur Aliou Sané. “Ils intimident les riverains en cherchant à obtenir des infos sur Sané. C’est une véritable chasse à l’homme. Aliou Sané n’a rien fait. Il a juste appelé à manifester comme la Constitution le lui permet”, rapporte le mouvement non sans tenir l’opinion publique nationale et internationale à témoin contre toutes les dérives du régime de Macky. Qui, murmura-t-on, planche sur le…

Lire

Affaire Sonko : des ténors de l’opposition chargent Idrissa Seck

Jadis compagnons de lutte dans l’opposition, Idrissa Seck a rejoint la mouvance présidentielle, laissant sur place les Mamadou Lamine Diallo, Malick Gakou… Ces derniers ne l’ont raté après sa déclaration où il défend le président Macky Sall pour ce qui concerne les violences nées de l’arrestation du député Ousmane Sonko. “Idrissa Seck, qui vient de trahir l’opposition démocratique pour rejoindre les dames de compagnie de Macky Sall, se présente à nouveau en expert devant le peuple sénégalais. Après avoir échoué dans le révisionnisme coranique,  voilà qu’il plonge dans la technique…

Lire

Médiation Macky-Sonko : Idrissa Seck pose ses conditions

Des notables du pays ont semble-t-il demandé à Idrissa Seck de mener une médiation entre le président MackySall et le député Ousmane Sonko. Le patron du Conseil économique, social et environnemental (CESE) accepte à condition que le leader de Pastef appelle ses  militants à cesser toute activité insurrectionnelle. A ses yeux, ces troubles à l’ordre public résultent du refus de l’ex Inspecteur des Impôts de déférer à la convocation du juge du huitième cabinet, Mamadou Seck, mercredi passé. “S’il sait que les accusations portées à son endroit par la citoyenne…

Lire

Paris : la diaspora dit stop à Macky Sall

La diaspora sénégalaise s’est donnée rendez-vous à la Place de la République (Paris, France) ce samedi après-midi. Une manière pour eux de dénoncer les tares du régime de Macky Sall. Ce rassemblement cadre en effet avec les manifestations provoquées par l’arrestation du député Ousmane Sonko. Le mot “résistance” est le mieux partagé. Résistance devant des piliers de la démocratie qui s’effondrent un à un. Le face-à-face entre le leader de Pastef et le doyen des juges Samba Sall est reporté au lundi 8 mars. En plus des dossiers de trouble…

Lire

Abdoul Mbaye charge les zélés de Macky Sall

Abdoul Mbaye a dénoncé le mutisme du président et ses proches depuis les émeutes nés de l’arrestation du député Ousmane Sonko pour trouble à l’ordre public et participation à une manifestation non autorisée. “Macky Sall a choisi de se taire malgré les graves événements qui ébranlent la République puisque présentés par eux sous la forme d’un début d’insurrection. C’est la conception qu’il a de son rôle. Laissons l’y. Mais où sont donc passés les zélés, voix et plumes du maître habituellement si promptes à le défendre et à insulter ?”…

Lire

Audition : Sonko convoqué de nouveau lundi

Le député Ousmane Sonko, sur la base d’un mandat d’amener, a été présenté ce vendredi au juge du premier cabinet Samba Sall. On lui a notifié les chefs d’inculpation, à savoir viols répétés avec menaces de mort sur la masseuse Adji Sarr. Mais en vertu de l’article 94 du code de procédure pénale, le leader de Pastef a 24h pour donner le nom de ses conseils. Le week-end n’étant pas une période ouvrable, il a jusqu’au lundi 8 mars pour revenir au bureau du doyen des juges. Sous escorte des…

Lire

Appel à l’insurrection : Ousmane Sonko trempé dans un autre dossier

Au palais de justice de Dakar depuis ce vendredi matin, le député Ousmane Sonko a été seul avec le doyen des juges Samba Sall. Au moins pendant 25 minutes. C’est ce que révèle Me Abdoulaye Tine, porte-parole de Pastef et membre du collectif des avocats. Pis, relève-t-il, le doyen des juges a écrit une autre lettre de demande levée de l’immunité parlementaire de Sonko pour une affaire concernant l’inculpation de 19 militants de Pastef pour appel l’insurrection. Ce qui fait qu’il est impliqué dans trois dossiers. Les deux premiers étant…

Lire

Audition : Ousmane Sonko perdu de vue (avocats)

Ousmane Sonko est introuvable depuis l’aube. Les avocats constatent qu’il est introuvable alors qu’il devait répondre au doyen des juges Samba Sall à partir de 9h. Le magistrat qui a hérité du dossier après le désistement du juge Mamadou Seck, lui a décerné un mandat d’amener la veille, jeudi, vers 23h. Ce après que le leader de Pastef a refusé de déférer à une quelconque convocation tant que sa garde à vue n’est pas levée. Pour Me Khoureychi Ba, son client a été extirpé de la Section de Recherches de…

Lire

Affaire Sonko : le juge Mamadou Seck s’est dessaisi pour convenances personnelles et craintes pour sa famille

Le dossier de viol présumé, dans lequel est accusé Ousmane Sonko, est passé du Juge Mamadou Seck au Juge Samba Sall. Selon Le Quotidien, le juge du huitième cabinet a informé le procureur de la République de sa décision en invoquant les disposițions de l’article 71 du Code de procédure pénale. Il parle de «convenances personnelles, notamment les graves accusations non fondées et injustifiées portées» contre sa personne «relativement au traitement du dossier». Une allusion aux propos du leader de Pastef qui, lors de sa conférence de presse, l’a qualifié…

Lire