Vous avez dit “ndogou” ? Voici comment le chrétien rompt le jeûne pendant le Carême (par abbé Roger Gomis)

Disons-le tout de suite et constatons-le ensemble : le Carême ne fait pas recette et les entreprises commerciales ne s’y trompent pas. La preuve ? Ses préparatifs comme son début ne sont marqués par aucune annonce publicitaire ou commerciale à travers les médias pour vanter les qualités de tel ou tel autre produit ou denrée à consommer à l’heure de la rupture du jeûne, à l’heure du « fameux ndogou » sénégalais. Pourtant de nombreux fidèles mais aussi de non chrétiens continuent de s’interroger : comment le chrétien rompt-il son…

Lire

Au-delà de l’émotion et de la sensation : résister est un devoir (par Barthélemy Dias)

Nous avons eu vent, de source sûre, de l’existence de projets d’atteintes particulièrement graves à la démocratie sénégalaise. Ce qui nous pousse à alerter l’opinion publique nationale et internationale sur les risques d’instabilité de notre pays. À titre de rappel, le Sénégal avait toujours été considéré comme, une vitrine de démocratie, de stabilité, une démocratie apaisée, avec un changement majeur intervenu en 2000 et une alternance en 2012 Mais depuis 2012, avec l’arrivée du Président Macky Sall on a assisté progressivement à la déconstruction et aux démantèlements des principaux acquis…

Lire

Levée de l’immunité parlementaire de Ousmane Sonko: Ce n’est pas X qui pose problème (par Thierno Bocoum)

Le problème avec nos États est que la loi est souvent une brèche pour faire tout et n’importe quoi tant elle est souvent imprécise et ouvre des opportunités de dérives. Aujourd’hui, ceux qui essaient d’interpréter la pertinence de la demande de levée de l’immunité parlementaire ne pourront malheureusement pas se baser sur les dispositions de la loi. Ils feront du manque de sérieux de la demande une raison de ne pas voter mais ils ne pourront pas l’opposer à l’Assemblée nationale. La loi n’impose aucune règle particulière à la forme…

Lire

Que fait-on de la dignité humaine ? (par Me Abibatou Samb)

Depuis l’éclatement de cette affaire de viol présumé, nous assistons tous à une campagne de dénigrement sans précédent de la présumée victime. Certains la traitent de menteuse, d’autres de prostituée, d’autres encore de fille de petite vertu.Et je m’interroge : pourquoi tant de haine et d’incompréhension pour cette jeune fille de 20 ans ?En quoi est-il difficile de lui accorder le bénéfice de la bonne foi ? Rappelons que juridiquement, nous bénéficions tous d’une présomption de bonne foi. Et qu’il appartient à celui qui excipe une mauvaise foi de la…

Lire

Levée d’immunité parlementaire (par Me Karl Pape)

Dans les conditions actuelles, lever l’immunité du député Sonko pour des accusations fantaisistes relève d’une forfaiture et de la haute trahison. On ne peut pas lever une immunité dans le cadre d’une plainte contre une personne non nommée, c’est absurde, insensé, illégal. Le parquet himself reconnaît que le dossier est vide, après avoir examiné la plainte et enquêté autour, en long et en large de la SEULE personne visée par la présumée victime, il a décidé d’ouvrir une information judiciaire, en langage procédurale cela veut dire clairement qu’il ne donne…

Lire

Convocation d’un député, hors flagrance, sans l’autorisation de l’Assemblée nationale : la section de recherche de la gendarmerie est dans l’illégalité

La respectabilité de la deuxième institution de la République vient d’être, encore une fois, bafouée par des hommes de Lois. En ce qui concerne l’immunité parlementaire, le règlement intérieur de l’Assemblée nationale dispose en son Article 51: « Le député́ est couvert par l’immunité́ à compter du début de son mandat qui prend effet dès la proclamation des résultats de l’élection législative par le Conseil constitutionnel. Aucun député́ ne peut, pendant la durée des sessions, être poursuivi ou arrêté́ en matière criminelle ou correctionnelle qu’avec l’autorisation de l’Assemblée.» Manifestement, cette…

Lire

Hommage à Cheikh Anta Diop, pharaon du savoir et artisan du réveil du monde nègre pour l’éternité

Nous ne saurions jamais oublier le professeur Cheikh Anta Diop, né le 29 décembre 1923 à Thiaytou (région de Diourbel). Trente-cinq ans après sa mort, le 7 février 1986 à Dakar, à l’âge de 63 ans, le restaurateur de la conscience historique du monde nègre demeure une icône et un exemple de détermination, de courage et de don de soi. Dans son ouvrage Cheikh Anta Diop, Volney et le Sphinx, l’égyptologue, historien et linguiste congolais Théophile Obenga explique l’originalité et la nouveauté de la problématique historique africaine ouverte et développée…

Lire

Aux trafiquants de com’ (par Astou Dione)

Ce n’est pas pour rien que je ricane et prends par les pincettes ces histoires de liberté de la presse sénégalaise, car d’une certaine manière, quémander une liberté en étant libre, c’est manifester un excès de boulimie libertine et incrédule. Et voilà le stade où nous en sommes. J’accepte d’être maigre de pensées mais pas chétive pour cautionner une presse qui en grande partie, fait figure de victime au moment où elle ne rate l’occasion de priver à de pauvres citoyens cette liberté qu’elle réclame sur tous les toits. Lorsque…

Lire

Suspension des cours des après-midi dans les écoles primaires de Dakar : un hors sujet du ministère de l’éducation nationale

La décision de l’inspection d’académie de Dakar de changer les horaires des écoles primaires, est impertinente, inutile et dangereuse. Ce n’est avec la suspension des cours du soir qu’on peut empêcher les écoles d’être des foyers de contamination et les élèves, enseignants et personnels administratifs des vecteurs de la transmission de la covid-19. La présence du virus dans l’espace scolaire, avec plusieurs cas positifs chez les élèves et enseignants, n’est due aux cours du soir mais certainement au non respect des gestes barrières constaté dans toutes écoles de Dakar et…

Lire

“Macky Toje, Toj, Tëj” (par Guy Marius Sagna)

La mobilisation des peuples, des citoyens, des travailleurs…c’est comme la mer. Il y a des marées basses et des marées hautes. Mais quelque soit la durée de la marée basse, tôt ou tard viendra la marée haute. Et le rôle des organisations révolutionnaires est d’être prêtes quand viendra la marée haute. D’accélérer même la survenue de cette marée haute. En réalité ce jour prouve la force de la multitude, de la mobilisation des citoyens. Il y a un an, j’étais en prison à la chambre 08 du Quartier de Haute…

Lire