La commercialisation de la production arachidière : les producteurs déchirent le prix du Président de la République

La fixation du prix aux producteurs de l’arachide : un anachronisme dans une économie de marché, Libérer les paysans du CNIA : une urgence absolue A l’heure de la liberté économique, il urge de mettre un terme à 60 ans d’infantilisation des producteurs d’arachide. Ils ne peuvent pas bénéficier des bienfaits de la mondialisation qu’en se libérant du joug de CNIA, de la bureaucratie d’Etat et des lobbies huiliers . Il s’agit d’inventer de nouveaux rapports entre l’Etat et les arachidiers sur de nouvelles bases économiques. L’enjeu est d’engager le…

Lire

« A tous les militants de l’Apr, fidèles au Chef de l’État, remobilisez-vous ! » (par Ablaye Diagne – Meer)

À l’aune de la nouvelle étape dans la poursuite de la construction de notre pays, tant au plan économique que social, et dans un contexte marqué par une crise mondiale liée à la Pandémie de la Covid-19 qui a fini par mettre presque à terre des économies dans le monde, une situation désastreuse à laquelle le Sénégal n’est pas épargné, la mobilisation autour des choix de Son Excellence le président Macky Sall, est plus qu’un impératif mais un idéal politique. Comme il est admis, qu’à tout problème toute solution, l’approche…

Lire

« La lutte contre la violence basée sur le genre est vitale pour la survie des femmes, mais aussi pour le développement de sociétés meilleures » (Par Vanessa Moungar)

Elles sont très souvent des victimes silencieuses dans une société à caractère patriarcal. Les femmes font encore l’objet de violences et en payent le plus lourd tribut. On a d’ailleurs assisté à une recrudescence de la violence basée sur le genre (VBG) subie par les femmes et les filles lors des périodes de confinement dues à la pandémie de Covid-19. Cette violence est plus fréquente envers les femmes qu’envers les hommes, en grande partie en raison des relations de pouvoir liées au rôle des genres dans nos sociétés, qu’elles soient…

Lire

USA : A l’Ouest, du nouveau ! (par Adama Gaye)

Par où commencer ce matin? Sans doute par prendre le risque d’un espoir au milieu de la pénombre. Dans un monde qui tente difficilement de vaincre la pire pandémie qu’il a connue depuis mathusalem, la défaite électorale de Donald Trump constitue une bouffée d’oxygène dont on ne saurait minimiser la portée. “America is back”, a dit hier son vainqueur, le 46eme Président des USA, Joe Biden, en dévoilant les membres de sa garde rapprochée pour diriger la première puissance technologique voire le principal leader du globe. L’espoir que j’ai entendu…

Lire

Des députés qui travaillent pour le président de la République : fait inédit, anticonstitutionnel et grave (par Thierno Bocoum)

L’Assemblée nationale n’est pas une assemblée consultative à l’image du CESE ou du HCCT. Il s’agit d’une assemblée délibérante, représentative. La mission d’information sur les inondations ne peut en aucune manière produire un rapport destiné au président de la République. En effet une mission d’information « porte sur un objet donné et vise à apporter aux députés des réponses à des problèmes qui les préoccupent dans l’exercice de leurs activités » (article 49 al 3 du règlement intérieur de l’Assemblée nationale). L’article susvisé révèle clairement que cette mission est uniquement…

Lire

Hommage à mon Maitre Pr IBA DER THIAM, un Panafricain multidimensionnel (par Kalidou Diallo)

Le Département d’histoire de la Faculté des Lettres et Sciences humaines de l’UCAD et le Cercle des Etudiants historiens avaient décidé de célébrer Iba Der THIAM en juin 2018. Le Professeur m’a fait l’honneur de le présenter. Lorsque Monsieur le Président de la République a eu la générosité et le réflexe de le choisir comme parrain du Concours général, cérémonie protocolaire de l’excellence et la qualité la plus importante du ministère de l’éducation nationale, c’est encore son disciple Kalidou Diallo qu’il a mis à ses côtés au premier rang du…

Lire

Les fondements d’un engagement politique (par Dr Babacar Diop)

J’ai appris le sens de la dignité de la sagesse des paysans. Ils m’ont donné la force de vivre et de résister. Ce peuple, persécuté depuis des millénaires, souffre le martyre parce qu’il est toujours oublié et exclu. Ne comprenant pas sa condition miséreuse, il s’en remet le plus souvent à Dieu. Sans espoir, il vit et meurt dans la souffrance, se résignant dans la croyance que c’est le destin qui en décide ainsi. Au fait, tous les peuples dominés rencontrent cette conscience naïve qui les enfonce passivement dans la…

Lire

A mon cadet Ousmane Sonko : Un conseil !

J’ai toujours noté chez toi une attitude respectueuse. Je t’en félicite. Toutefois, au nom de notre pays et de nos valeurs, il est important que tu saches que certains de tes ouailles qui s’imaginent en droit de diffamer quiconque te contredit, à seule fin d’imposer une pensée unique autour de ta personne, deviennent des dangers pour le pays et notre démocratie. Nous ne pouvons laisser des gens croire qu’ils peuvent s’imposer par la force des muscles et non celle des idées. Je pense qu’il est grand temps de tirer le…

Lire

Le président Macky Sall se venge-t-il de la Casamance ? (par Guy Marius Sagna)

Casamançaises, Casamançais,Sénégalaises, Sénégalais, Je reviens d’une tournée dans le cadre des activités du FRAPP et du front multi-lutte DOY NA en Casamance. J’ai vu qu’à Médina Wandifa le maire a loti toute la commune. La résistance a été telle qu’il avait du envoyer avec la complicité de la justice sénégalaise plusieurs personnes en prison. J’ai vu à Niaguiss que le maire sous prétexte de lotissement a volé les terres de paysan.ne.s et éleveurs. La résistance a été telle que 04 personnes ont été jetées en prison. J’ai vu qu’à Oulampane,…

Lire

Tenir sur le principe de l’intérêt national (par El hadji Hamidou Kassé)

Lorsque la clameur enfle, la lucidité est requise. La clameur, en effet, relève de l’affect. L’émotion la nourrit, loin du regard froid. Il est question, d’abord, du Sénégal. Et ce pays, à l’épreuve de sa longue expérience démocratique, surplombe l’orgueil des hommes, les rancœurs et les pétitions de principe. L’ouverture de la majorité, qui détend le climat et rafraîchit notre espace politique, doit plutôt être saluée. Salué aussi, le geste du leader de Reewmi, M. Idrissa Seck, tout comme celui du Ministre Oumar Sarr et ses amis. Vivement ce même…

Lire