Cancer : plus de 19 millions de nouveaux cas et 10 millions de décès en 2020

Cette année, 19,3 millions de nouveaux cas de cancers ont été diagnostiqués et 10 millions de décès sont à déplorer des suites de cette maladie, selon des données publiées hier par le Centre international de recherche contre le cancer (Circ).

Selon le Circ, la tumeur du sein figure parmi les cancers les plus fréquemment diagnostiqués. Ce type de cancer représente 11,7% des nouveaux cas rapportés dans la population mondiale en 2020. Viennent ensuite le cancer du poumon (11,4%), le cancer colorectal (10%), le cancer de la prostate (7,3%) et le cancer de l’estomac (5,6%). Au total, les dix types de cancer les plus courants représentent plus de 60% des cas de cancer nouvellement diagnostiqués et plus de 70% des décès par cancer.
Mais c’est le cancer du poumon qui reste le plus fatal. Représentant 18% des cas de décès par cancer, la tumeur du poumon est la principale cause de décès par cancer, suivie du cancer colorectal (9,4%), du foie (8,3%), de l’estomac (7,7%), du cancer du sein (6,9%).

A ce jour, le nombre de patients en rémission (ce que l’on appelle la prévalence après le diagnostic sur cinq ans) atteint 50,6 millions dans le monde.
Selon le Circ, le cancer du sein est désormais la première cause de cancer dans le monde. Il a maintenant dépassé le cancer du poumon en termes de fréquence dans le monde. Les 2,3 millions de nouveaux cas estimés indiquent qu’un cancer sur huit détecté cette année est un cancer du sein.

Pour cet institut basé à Lyon (France), cette maladie reste également la cinquième cause de mortalité par cancer dans le monde, avec 685.000 décès en 2020. Chez les femmes, le cancer du sein représente un cas de cancer sur quatre et un décès sur six. « Et la maladie se classe au premier rang en termes d’incidence et de mortalité dans la plupart des pays du monde (dans 159 et 110 pays, respectivement) », rapporte le Circ.

Par ailleurs en termes d’incidence, les hommes sont principalement touchés par le cancer du poumon, suivi par le cancer de la prostate et du cancer colorectal. C’est aussi la tumeur la plus meurtrière dans la population masculine, suivie du cancer du foie et du cancer colorectal.

Chez les femmes, le cancer du sein est à la fois le plus fréquent et le plus meurtrier (685 000 décès en 2020). Il est suivi du cancer colorectal et du cancer du poumon pour l’incidence et du cancer du poumon et du cancer colorectal pour la mortalité.
Et dans les décennies à venir, le Cicr va encore gagner du terrain. En 2040, le nombre de nouveaux cas devrait s’élever à 28,4 millions. Soit une augmentation de 47% par rapport aux 19,3 millions de cas estimés en 2020. En cause, la hausse globale des principaux facteurs de risque : le tabagisme, l’alimentation déséquilibrée, le surpoids et l’inactivité physique.

Libération online

Sur le même sujet

Leave a Comment