CAF : une candidature unique de l’Afrique de l’Ouest en gestation

Le président de la Fédération sénégalaise de football (FSF) était ce dimanche à Abidjan, en Côte d’Ivoire, pour présenter ses condoléances à la famille du défunt président de la FIF, Augustin Sidy Diallo, récemment décédé des suites de la Covid-19.

Le maire de Gorée revenait de Cotonou, au Bénin, où il a assisté à la finale du tournoi qualificatif de la zone UFOA B remporté par le Ghana aux dépens du Burkina-Faso.

Invité d’honneur de son homologue nigérien Hima Hamidou Djibrilla dit “Pelé”, président de l’UFOA-B, Me Augustin Senghor a rencontré un de ses challengers, l’Ivoirien Jacques Anouma. A l’origine de l’initiative, deux présidents de la zone UFOA A et B, Antonio Souaré (Guinée) et Hamidou Djibrilla (Niger).

Les deux candidats à la succession d’Ahmad Ahmad ont ainsi entamé des discussions autour d’une candidature unique pour la sous-région à la tête de la Confédération africaine de football. Ces discussions seront élargies au candidat mauritanien Ahmed Yahya. Avant de quitter la capitale ivoirienne, Me Senghor pourrait rencontrer à nouveau Jacques Anouma afin de le “convaincre à soutenir sa candidature pour une victoire éclatante du sénégalais et de l’Afrique de l’Ouest”. En tout cas, ils sont tous convaincus que “l’Afrique trouvera son salut, pour l’essor de son football, avec l’esprit de solidarité et les valeurs panafricanistes propres à notre continent”.

Le président de la FSF a également été reçu par le ministre béninois des Sports, Oswald Homeky, et s’est entretenu avec la huitaine de présidents de Fédération de football qui était présente dans la capitale béninoise.

Le Sud-africain Patrice Motsepe est l’autre candidat déclaré. La candidature du président sortant Ahmad Ahmad a de fortes chances d’être invalidée le 12 janvier prochain vu qu’il est suspendu pour 5 ans de toute activité liée au football par le comité Éthique de la FIFA. L’élection est prévue le 12 mars 2021, à Rabat, au Maroc.

Sur le même sujet

Leave a Comment