« Barça walla Barsah » : des rescapés racontent l’horreur

Les rescapés de la pirogue qui s’est renversée au large des Almadies, dans la nuit du 25 au 26 octobre, témoignent. Ils racontent sur Libération comment ils ont frôlé la mort.

Coura S., née en 1995 et célibataire sans enfant, déclare avoir été sauvée par son frère qui a nagé vers elle pour l’aider à sortir sa tête de l’eau.

Elle confie qu’ils ont embarqué vers 1 h du matin à la plage de Soumbédioune.

« Nous étions environ 70 passagers. Je ne connais pas le nombre de rescapés, mais je sais que le nombre de disparus est élevé par rapport au groupe », a confié celle qui a remis à un passeur 300 000 FCfa pour faire partie du voyage.

Abass D., 35 ans, résidant à Saint-Louis, est traumatisé.

« Pour rien au monde, je ne retenterais cette expérience. J’en ai vraiment souffert et je suis traumatisé », a-t-il souligné.

Tout ce qu’il souhaite, c’est de retourner dans sa ville natale pour reprendre son job de taximan.

Ibrahima Niasse, 28 ans, né à Keur Coumba Diaga (Kaolack) et domicilié à Gandiaye, est prêt à retenter sa chance, si l’occasion se présente, a-t-il confié aux enquêteurs.

Les autres rescapés confirment que la pirogue était pleine à craquer et la moitié des passagers a disparu.

Sur le même sujet

Leave a Comment