Après plus de 10 ans d’arrêt, l’unité de vinaigre de la Sonacos redémarre

Plus de 10 ans après l’arrêt de la production, l’unité de vinaigre de la Société nationale de commercialisation des oléagineux du Sénégal (Sonacos) de Diourbel a redémarré. L’inauguration a eu lieu samedi dernier.

Après 10 ans d’arrêt, l’unité de vinaigre de l’usine de la Sonacos de Diourbel a repris service. Les machines ont recommencé à tourner samedi dernier. Le redémarrage de la production s’est déroulé en présence du directeur général de la Sonacos, Modou Diagne Fada.

« Déjà, nous avons plus de 4700 cartons de vinaigre disponibles et une commande de livraison de 1000 tonnes est en cours pour Saint-Louis. Donc, le vinaigre est revenu. C’était une promesse de la direction générale de la Sonacos lors de ma prise de service l’année dernière. Aujourd’hui, nous avons tenu parole », s’est-il félicité.

Dans cette même dynamique de réhabilitation, de réouverture de certains ateliers et de réinvestissement sur fonds propres de l’ex-Société électrique et industrielle du Baol (Seib) dans ses différentes directions régionales du Sénégal, Diourbel va encaisser 350 millions de FCfa. Cette somme va contribuer au redémarrage d’autres ateliers à l’image de celui de l’eau de javel. 

« La salle de fabrication est prête et celle de conditionnement est en cours de réalisation. Nous espérons que, d’ici la fin de l’année, l’eau de javel reviendra aussi à Diourbel », a ajouté Modou Diagne Fada.

La tournée nationale du Dg de la Sonacos permet aussi de prendre les dispositions nécessaires pour la prochaine campagne de commercialisation des arachides. C’est pourquoi une rencontre a été organisée avec les acteurs économiques et producteurs de la région.

« Nous avons informé les opérateurs sur les dispositions prises par la Sonacos pour une bonne commercialisation de l’arachide, notamment tous les travaux pour la réception des graines dans les meilleures conditions, les démarches menées pour le financement de la campagne arachidière et les nouvelles mesures que nous entendons mettre en œuvre pour éviter la situation de l’année dernière », a-t-il déclaré. M. Diagne a rassuré que la société va mobiliser près de 17 milliards de FCfa, d’ici la fin du mois d’octobre, pour bien débuter la campagne de commercialisation.

Le Soleil

Sur le même sujet

Leave a Comment