Appel à l’insurrection : Ousmane Sonko trempé dans un autre dossier

Au palais de justice de Dakar depuis ce vendredi matin, le député Ousmane Sonko a été seul avec le doyen des juges Samba Sall. Au moins pendant 25 minutes.

C’est ce que révèle Me Abdoulaye Tine, porte-parole de Pastef et membre du collectif des avocats.

Pis, relève-t-il, le doyen des juges a écrit une autre lettre de demande levée de l’immunité parlementaire de Sonko pour une affaire concernant l’inculpation de 19 militants de Pastef pour appel l’insurrection.

Ce qui fait qu’il est impliqué dans trois dossiers. Les deux premiers étant l’accusation de viols répétés avec menaces de mort et trouble à l’ordre public.

“La machine de liquidation d’un adversaire politique est enclenchée”, a tranché Me Tine.

A sa sortie du tribunal pour faire face à la presse, il a rapporté que la vingtaine de conseillers a déploré l’incident devant le bureau du juge Samba Sall non sans sans dénoncer le fait que le candidat à la dernière Présidentielle soit exfiltré de la Gendarmerie de Colobane vers 4h du matin. Il y est en garde à vue depuis mercredi.

La robe noire estime aussi que, malgré de fortes pressions, le juge du huitième cabinet Mamadou Seck a désisté puisque se rendant compte que le dossier est vide.

Sur le même sujet

Leave a Comment