Antoine Félix Diom au chevet du GIGN amputé du bras

Le ministre de l’Intérieur a rendu visite aux blessés civil comme militaire, lors des émeutes nées de l’arrestation du député Ousmane Sonko.

Antoine Félix Diom a ainsi rencontré Mohamed Tony Ka, l’élément du groupement d’intervention de la gendarmerie nationale (GIGN) amputé du bras droit. Il tentait de faire sortir un grenade lacrymogène du camion blindé. Un geste héroïque qui a sauvé ses compagnons.

Le ministre était accompagné du haut commandant de la Gendarmerie et du directeur général de la Police nationale.

Ayant débuté mercredi dernier, les manifestations ont fait au moins 11 morts dont un élève de 14 ans à Bignona. Il a d’ailleurs été enterré cet après-midi.

La tension a baissé avec la libération du leader de Pastef, ce lundi, placé sous contrôle judiciaire dans l’affaire présumée de viols répétés avec menaces de mort.

Sur le même sujet

Leave a Comment