AFTU : l’État casse la hausse du tarif du transport

L’État du Sénégal n’a pas tardé à réagir à la hausse du tarif du transport pour les bus Tata et prévue le mardi 14 juillet.


Et c’est pour prendre le contrepied de l’Association de Financement des Transports urbains de Dakar (AFTU). Pour le ministère des Infrastructures, des Transports terrestres et du Désenclavement, les tarifs des transports publics routiers de personnes sont fixés par le décret n° 2009-20 du 22 janvier 2009.

En clair, aucune augmentation des tarifs de transport n’a été discutée encore moins arrêtée avec les opérateurs.

“En conséquence, toute hausse unilatérale des tarifs serait contraire au décret précité et aux conventions signées entre l’autorité de régulation des transports urbains, le Conseil exécutif des Transports urbains de Dakar (CETUD) et les Groupements d’Intérêts économiques membres de l’AFTU. Toute augmentation des tarifs constituerait une infraction à la règlementation sur les tarifs de transport routier, notamment la loi n° 94-63 du 22 août 1994 sur les prix, la concurrence et le contentieux économique”, tranchent les services de Omar Youm.

Sur le même sujet

Leave a Comment