Affrontements : l’élément du GIGN a finalement été amputé du bras

L’image était insoutenable. Un élément du Groupement d’Intervention de la Gendarmerie Nationale (GIGN) a vu sa main complètement explosé par une grenade lacrèmogène, lors des évènements de ce vendredi au boulevard du Centenaire (Dakar).

Il a finalement été amputé du bras.

Ce membre du corps d’élite de la gendarmerie se nomme Mohamed Tony Ka. Sa blessure très grave à la main a été causée par l’explosion d’une grenade offensive.

Sur le théâtre des affrontements, dès que le gendarme a subi cette grave blessure, il été vite exfiltré par les autres pandores pour masquer cette image insoutenable.

Libération

Sur le même sujet

Leave a Comment