Affaire Ousmane Sonko : l’Assemblée nationale déclenche le chrono

Comme on pouvait s’y attendre, le bureau de l’Assemblée nationale a entériné ce jeudi la requête de la levée de l’immunité parlementaire du député Ousmane Sonko.

Le leader de Pastef est accusé par une masseuse de viols répétés et de menaces de mort. Il avait brandi son immunité parlementaire pour ne pas répondre à la convocation de la Section de Recherches de la Gendarmerie de Colobane.

Cet écueil est en passe d’être levé. Une commission ad hoc de 11 membres – 8 de la majorité, 2 de l’opposition et 1 non inscrit – sera mise sur pied à partir du lundi 15 février. Elle devra entendre l’ex Inspecteur des Impôts avant la tenue d’une plénière qui décidera de son sort.  

Sur le même sujet

Leave a Comment