Affaire Biram Soulèye Diop : le SAID annonce une action syndicale

Le Syndicat autonome des agents des impôts et des domaines (SAID) a dénoncé la procédure ayant mené au placement sous mandat de dépôt d’un de leurs, Birame Soulèye Diop. Il est par ailleurs administrateur général du parti Pastef dont le leader Ousmane Sonko est accusé de viols répétés avec menaces de mort par la masseuse Adji Sarr.

On lui reproche, avec Abass Fall, coordonnateur de Pastef Dakar, les délits d’association de malfaiteurs, complicité de diffusion de contenus contraires aux bonnes mœurs, menace de voie de fait et violence.

Cela a été précédé de la garde à vue de sa femme, Patricia Mariam Gandoul, avant son placement sous contrôle judiciaire.

Le SAID déplore le “kidnapping d’un valeureux haut cadre” qui, durant ses quinze années de service, “n’a jamais été pris en défaut notamment au regard de ses obligations professionnelles”.

“Son engagement politique, connu de tous, n’a jamais déteint sur son attitude respectueuse à l’égard de ses supérieurs hiérarchiques et vis-à-vis des agents placés sous son autorité”, affirme-t-on.

Le syndicat exige de ce fait sa libération immédiate et se réserve le droit d’engager toute action syndicale qu’il juge nécessaire pour la restauration des droits et libertés. Comme c’était le cas avec Dame Mbodj.

Arrêté à la Place de l’indépendance (Dakar) pour une manifestation non autorisée le samedi, le syndicaliste a été libéré sous la pression du G20 qui a décrété un mor d’ordre de grève le lundi et un mardi noir.

Sur le même sujet

Leave a Comment