Affaire Ardo Gningue : la Gendarmerie ouvre une enquête

La Gendarmerie nationale a communiqué ce samedi sur les graves accusations d’Ardo Gningue.

L’activiste a été arrêté à Tobène dans le cadre des manifestations de villageois sur un litige  foncier les opposant aux ICS (Industries chimiques du Sénégal)

Il accusait les élements de la brigade de Tivaouane de l’avoir roué de coups non sans tenter d’introduire du chanvre indien dans sa poche.

« Un individu interpellé par la brigade de Tivaouane pour incitation et participation à un rassemblement interdit, troubles à l’ordre public et tentative de destruction de biens appartenant à l’Etat, est en train de distiller dans les réseaux sociaux des allégations sur des comportements contraires à l’éthique et la déontologie du service de la gendarmerie, dont il serait victime. Les faits se seraient déroulés lors de l’enquête menée suite aux troubles à l’ordre public survenus à TOBENE, du 13 au 15 août 2020 », soutient la Gendarmerie nationale, précisant au passage que l’action de son personnel s’inscrit dans le cadre du concours aux administrations et de l’exécution des réquisitions délivrées par les autorités administratives compétentes pour le maintien de l’ordre.

« Au cours de ces opérations, aucun fait anormal n’a été rapporté. Une enquête administrative a néanmoins été ordonnée par le Haut-commandement pour faire la lumière sur cette affaire et prendre les mesures appropriées le cas échéant », promet-on.

Sur le même sujet

Leave a Comment