5e édition “Women in Africa” : lancement de l’appel à candidatures

Les entrepreneuses africaines ont l’opportunité de candidater au programme WIA 54 pour la cinquième année consécutive. Lancé par l’initiative Women in Africa, que dirige la Nigériane Hafsat Abiola, au travers de son fonds de dotation WIA Philanthropy et grâce au soutien de ses mécènes Société Générale, Roland Berger, Orange, Stop Hunger, AXA, Inetum, Meridiam, Honoris United Universities , DS Avocats, et Total Foundation, ce programme promeut l’entrepreneuriat féminin en Afrique.

Une femme sur quatre lance ou gère une entreprise

Le continent affiche le pourcentage le plus élevé de femmes entrepreneures au monde. Notamment 25,9 % en Afrique subsaharienne, ce qui signifie qu’une femme sur quatre lance ou gère une entreprise.

Par ailleurs, les femmes réinvestissent jusqu’à 90 % de leurs revenus dans l’éducation, la santé et l’alimentation de leur famille et de leur communauté, contre 40% pour les hommes. Autrement dit, investir dans les sociétés détenues ou gérées par des femmes peut transformer considérablement et durablement les sociétés.

10 000 femmes d’ici 2030

Lancé en 2017, le programme WIA 54 ambitionne d’accompagner 10 000 femmes entrepreneuses d’ici 2030, élargissant ainsi son soutien dès cette année à 540 projets d’entreprises (les éditions précédentes accompagnaient 54 projets chaque année).
 
La campagne de sélection débutera le 6 avril 2021 et sera clôturée le 7 mai 2021. Pendant un mois, toutes les femmes africaines qui disruptent l’avenir du continent sont invitées à sont invitées à présenter leurs entreprises et leurs ambitions panafricaines à l’Initiative, par le biais du site internet de WIA : https://wia-initiative.com/fr/wia542021/.
 
Suite à la réception des candidatures, 540 entrepreneures finalistes seront présélectionnées sur dossier dans 54 pays d’Afrique par WIA et les équipes de Roland Berger. Chaque candidature soumise sera examinée selon des critères précis tels que le taux d’impact social, l’innovation ; scalabilité du business model, le potentiel de croissance, et la capacité d’exécution des équipes.
 
Encouragées et soutenues par l’initiative WIA, les 540 start-ups finalistes bénéficieront d’un rayonnement sur le continent et à l’international, d’un networking conséquent auprès des leaders et investisseurs et d’un bootcamp de formation. Un jury composé des mécènes et de représentants de WIA se réunira afin de sélectionner les 54 lauréates parmi les entrepreneuses finalistes.

“Les femmes sont l’avenir de l’Afrique”

Les 54 lauréates seront invitées par WIA à un deuxième bootcamp dédié à l’entrepreneuriat qui leur permettra de renforcer leurs projets de manière plus personnalisée et bénéficieront également d’un programme de mentorat personnalisé.
 
« Le soutien apporté aux entrepreneures africaines est crucial et, plus que jamais, fort de sens. Les femmes sont l’avenir de l’Afrique et peuvent contribuer à la stabilisation économique et sociétale du continent. J’encourage chaque femme qui veut changer le monde par l’entreprenariat à exprimer tout son potentiel d’innovation dans le cadre du programme WIA 54 », a relevé Aude de Thuin, fondatrice et présidente du conseil de Women in Africa.

Sur le même sujet

Leave a Comment