Manifestations : la Croix-Rouge a secouru 590 blessés

Du mercredi 3 au lundi 8 mars, la Croix-Rouge sénégalaise a porté secours à 590 blessés lors des manifestations contre l’arrestation du député Ousmane Sonko.

Les interventions ont eu lieu entre Dakar, Université Cheikh Anta Diop, Pikine, Guédiawaye, Rufisque, Bignona, Mbacké et Touba.

316 secouristes

Cette assistance humanitaire a été assurée par 316 secouristes auprès de 590 manifestants blessés, dont 288 à Dakar, 109 à l’UCAD, 77 à Pikine, 33 à Bignona, 29 à Ziguinchor, 25 à Guédiawaye, 21 à Rufisque, 8 à Mbacké et Touba. Au total  232 victimes ont été évacuées vers les structures sanitaires : 109 à l’UCAD, 60 à Dakar, 21 à Bignona, 15 à Rufisque, 15 à Ziguinchor, 8 à Mbacké et Touba, 2 à Pikine, 2 à Guédiawaye.

36 équipes de volontaires, dont 7 à Bignona, 6 à Dakar, 6 à Pikine, 6 à Ziguinchor, 4 à l’UCAD, 4 à Rufisque, 2 à Guédiawaye, 1 à Mbacké et Touba, ont été engagées. Elles ont pu recenser des cas de brûlures, de saignements, de fractures, de traumatismes crâniens, d’inconsciences ou de pertes de connaissance, de blessures légères, ouvertes ou graves, entre autres.

6 morts dont un sans abri

Ces équipes ont aussi dénombré parmi les victimes secourues, 6 pertes en vies humaines, dont un sans-abri intercepté à la Place de l’Indépendance à Dakar, deux corps sans vie à Keur Massar, un à Yeumbeul Nord, un décès enregistré à Colobane et un autre aux Parcelles Assainies.

Les interventions des 316 volontaires, dont 74 à Dakar, 60 à Ziguinchor, 50 à l’UCAD, 35 à Pikine et Bignona, 32 à Rufisque, 20 à Guédiawaye, s’inscrivent dans le cadre de la mission de la Croix-Rouge pour «prévenir et alléger les souffrances des hommes en portant secours sans discrimination aux blessés des champs de bataille, de troubles sociaux et autres situations de violence…

Sur le même sujet

Leave a Comment